Bio

Károly Sándor Pallai est un océaniste, poète, chercheur, traducteur et éditeur hongrois. Il consacre ses recherches aux littératures francophones contemporaines de la Caraïbe, de l’océan Indien et du Pacifique. Focalisant sur l’interculturel et l’interdisciplinaire, il publie des articles sur la littérature seychelloise, martiniquaise, mauricienne, sur les rapports enrichissants entre la théorie systémique, les sciences naturelles (physique quantique), la philosophie, la psychologie et la littérature.
Il travaille pour la diffusion et la recherche des littératures francophones avec des auteurs et théoriciens engagés de plusieurs pays. Il est membre de la ESfO (Société Européenne des Océanistes – Université de Nimègue) de l’AIEFCOI (Association Internationale d’Études Francophones et Comparées sur l’Océan Indien – Université de Maurice), de l’ISISA (International Small Island Studies Association – Université de Hawaii) et de SICRI (Small Island Cultures Research Initiative – Université Southern Cross, Australie), de l’AILC (Association Internationale de Littérature Comparée, Paris), du WPM (World Poetry Movement – Medellín, Colombie) et de la W.P.S. (World Poets’ Society – Larissa, Grèce).
Il est le concepteur, le fondateur et l’éditeur en chef de la revue électronique Vents Alizés, conçue pour assurer une diffusion d’accès libre étendue aux auteurs de l’océan Indien, de la Caraïbe, du Pacifique et d’ailleurs. L’objectif fondateur de la revue est d’établir et de  nourrir de vifs rapports entre les aires océaniques de la langue française, entre les littératures des océans. Il est également le créateur, le fondateur et le directeur de la maison d’édition Edisyon Losean Endyen, créée pour améliorer l’accessibilité de la production littéraire de l’océan Indien, de la Caraïbe et du Pacifique en s’engageant pour la diversité, l’imagination et l’innovation. Il réalise ces projets à l’aide de la poétesse seychelloise Magie Faure-Vidot (co-fondatrice, co-directrice). Il est membre du comité de lecture de la revue littéraire seychelloise Sipay.
Il écrit et publie des poèmes en français, en anglais, en créole seychellois, en hongrois, en espagnol, en portugais, en kiswahili, en roumain, en turc et en tahitien. Son recueil, Soleils invincibles est publié en 2012, sa pièce de théâtre, Mangeurs d’anémones et son recueil en anglais, Liberty Limited ont paru en 2013. En reconnaissance de son travail théorique, poétique et éditorial, il est choisi parmi les “50 jeunes talents hongrois” par le magazine La femme. En 2013, son poème « Elle. Seule. » est choisi pour participer au festival international de poésie Cri de femme (collaboration avec l’artiste française Sophie Lartaud Brassart). Le Ministre de la Culture des Seychelles lui décerne une décoration, un certificat de reconnaissance ministérielle pour ses activités réalisées pour la promotion de la littérature et de la culture seychelloises.